Concours Complet

La cavalerie à l’origine du Concours complet d’équitation

 

Le Concours complet d’équitation ou Military tire ses origines de l’entraînement des chevaux des anciennes troupes de cavalerie. En effet, celles-ci devaient avoir à leur disposition des chevaux calmes, obéissants, endurants, agiles et surtout courageux.

 

Cette compétition est une discipline olympique qui compte trois épreuves :

 

1. La reprise de dressage où les cavaliers sont amenés à exécuter une série de figures aux trois allures (pas, trop et galop) où la position du cavalier, l’obéissance du cheval et la qualité d’exécution sont les principaux points notés par le jury.

 

2. Le parcours de fonds ou cross. Cette épreuve est la plus appréciée du public. La plus spectaculaire. Les concurrents doivent franchir une série d’obstacles naturels dans un temps déterminé. Ces obstacles sont fixes et peuvent par conséquent, provoquer la chute du cheval et de son cavalier. Celui-ci doit savoir doser les efforts de sa monture pour ne pas l’épuiser. Un entraînement intensif du cheval est indispensable pour s’élancer sans risque sur le parcours.

 

3. Le parcours d’obstacles ou l’objectif consiste à franchir sans encombre une douzaine d’obstacles mobiles. Chaque épreuve est notée individuellement. C’est l’accumulation des points des rois épreuves qui détermine le classement final.

 

Pour les cavaliers qui pratiquent ce genre de compétition, il s’agit véritablement de la synthèse de l’équitation car, pour triompher des difficultés en terrain varié, le cheval et le cavalier doivent s’épauler mutuellement comme dans aucune autre discipline équestre.

 

Piste galot Piste galot obstacles